Bienvenue ! Quel est votre profil ?

COVID-19

29 mai 2020

Pour connaître l’ensemble des mises à jour sur les principaux dossiers concernant le CODID-19 et des liens vers des références pouvant être utiles pour les producteurs de pommes.

 

Travailleurs étrangers temporaires | mise à jour le 29 mai  2020

Voici la mise à jour de l’organisation F.E.R.M.E dans le dossier des TET en date du 26 mai
Des rumeurs circulent sur une possible fermeture complète du Guatemala pour une durée de deux semaines au cours des semaines à venir. Les cas de contamination dans ce pays sont en progression inquiétante selon les autorités du pays qui songent à imposer des mesures de confinement drastiques. En prévision de cette nouvelle situation, F.E.R.M.E a décidé de devancer les prochains vols du Guatemala.

Voici donc le nouveau calendrier de vols :
• Le 2 juin : aucun changement
• Le 5 juin : arrivera le 4 juin
• Le 9 juin : arrivera le 4 juin

Deux autres nouveaux vols se feront le 5 juin.

Rappel Mesures d’assouplissement des procédures d’embauche des TET

En vigueur depuis le 12 mai dernier, la loi temporaire visant à assouplir les procédures d’embauche de TET qui séjournent déjà au Canada contribue à aider les agriculteurs et les transformateurs alimentaires en manque de main-d’œuvre cette saison. Le transfert d’une entreprise maraîchère vers votre entreprise peut donc être une solution beaucoup rapide qu’à l’habitude.

En savoir plus

 

Équipements de protection individuelle | mise à jour le 15 mai 2020

Un Guide de fournisseurs d’équipements de protection individuelle créé par TechniTextile Québec est maintenant disponible. Ce guide pratique vous aidera à trouver rapidement des fournisseurs pour vos besoins de protection afin de lutter contre la COVID-19 et maintenir une saine distanciation sociale en milieu de travail.

Télécharger le Guide

 

Nouveau fonds d’investissement de 100 M$ pour les entreprises agricoles et agroalimentaires | mise à jour le 15 mai 2020

 

Le 14 mai, la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau a annoncé la mise en place du Fonds pour des solutions d’affaires en agriculture et en alimentation de 100 millions de dollars issu d’un partenariat entre Financement agricole Canada et Forage Capital inc.

Ce fonds a été constitué dans le but de soutenir un vaste éventail d’agro-entreprises et d’entrepreneurs du secteur agroalimentaire, notamment des entreprises de production primaire, de technologie agricole, de fabrication, d’emballage et de distribution. Il aidera les entreprises en période de nécessité grâce à des solutions novatrices telles que des investissements sous forme de dettes convertibles et d’autres solutions de financement souples. Les demandes seront évaluées individuellement au mérite et un soutien maximal de 10 millions de dollars sera accordé.

Lire le communiqué officiel

Consulter la liste complète des programmes annoncés qui touchent les entreprises agricoles 

 

Investissement de 45 M$ pour attirer les travailleurs québécois dans les champs et lancement de la campagne : Travailler à la ferme : J’y vais sur-le-champ! | mise à jour le 29 mai 2020

Petit rappel pour les exploitations horticoles alimentaires qui rémunèrent des travailleurs à un salaire plus élevé que le salaire minimum, mais égal ou inférieur au taux horaire de 16$/heure, et ce, dans la mesure où ces travailleurs ont travaillé pour cette même exploitation agricole en 2019, celles-ci peuvent désigner un maximum de 5 travailleurs qui seront admissibles à l’incitatif agricole. Pour ce faire, vous devez compléter un formulaire par travailleur et envoyer le tout à votre Centre d’emploi agricole.

Communiquez avec votre Centre d’emploi agricole dès maintenant si vous n’avez pas fait la demande.

 

Le 17 avril 2020, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, annoncent un investissement de 45 millions de dollars pour attirer les travailleurs québécois dans les champs. Les agriculteurs pourront ainsi bénéficier d’un coup de main essentiel pour la période de plantation et de récolte.

Cet investissement va notamment financer quatre mesures qui visent à assurer un approvisionnement régulier des biens alimentaires à la population dans le contexte de la pandémie actuelle :

  • une prime de 100 dollars aux travailleurs agricoles saisonniers pour une prestation de travail minimale de 25 heures par semaine;
  • la création d’un nouveau programme pour le déplacement de la main-d’œuvre qui tient compte des règles de distanciation sociale en vigueur;
  • la mise en place d’escouades sur le terrain qui interviendront au moment de l’intégration des nouveaux travailleurs (minimum de cinq employés à intégrer) pour appuyer les producteurs agricoles dans la formation des nouveaux travailleurs;
  • un soutien financier accordé aux 12 centres d’emploi agricole, pour répondre aux besoins de jumelage des entreprises agricoles avec les nouveaux travailleurs.

Les personnes intéressées doivent s’inscrire sur le site Web emploiagricole.com ou communiquer avec le centre d’emploi agricole de leur région ou avec Agrijob (pour les gens de la région de Montréal). Vous pouvez donc communiquer avec les CEA de votre région pour faire appel à cette main-d’oeuvre.

Ces mesures sont mises en œuvre en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles (UPA) et le Comité sectoriel de main-d’œuvre de la production agricole, AGRIcarrières.

 

Aide de 50 M$ pour aider les producteurs agricoles
Protection de la population canadienne et des travailleurs de la chaîne d’approvisionnement alimentaire | mise à jour le 15 mai 2020

 

Le gouvernement du Canada a annoncé le 13 avril dernier 50 millions de dollars pour aider les producteurs agricoles, les pêcheurs et tous les employeurs du secteur de la transformation des aliments à mettre en place les mesures nécessaires à l’observation de la période d’isolement obligatoire de 14 jours imposée à tous les travailleurs arrivant de l’étranger.

Le gouvernement fédéral versera une aide de 1 500 $ pour chaque travailleur temporaire étranger, aux employeurs et ceux qui travaillent avec eux, afin que les exigences soient entièrement respectées. Le financement est conditionnel à ce que les employeurs n’enfreignent pas le protocole d’isolement de 14 jours ou tout autre ordre en matière de santé publique. Ce programme sera offert aussi longtemps que la Loi sur la mise en quarantaine sera en vigueur et que le protocole d’isolement est suivi.

Lire le communiqué

 

Indemnité maximale de 1500 $ par travailleur – mise à jour en date du 15 mai 2020

Attendues depuis quelques semaines, les modalités d’obtention du montant forfaitaire par travailleur, une annonce déjà faite par la ministre fédérale Bibeau, ont été communiquées il y a quelques jours. La demande doit être transmise par le biais d’un formulaire à compléter en ligne avant le 30 juin 2020. Pour s’y rendre 

Le financement est destiné à couvrir les coûts différentiels pendant la période d’isolement obligatoire, tels que:

  • les salaires et avantages sociaux;
  • l’hébergement hors site;
  • le transport vers et depuis l’hébergement hors site;
  • la nourriture ou une allocation de repas.

Les demandes peuvent concerner des frais engagés à partir du 26 mars 2020.

 

La Financière agricole du Québec – Des mesures de soutien supplémentaires déployées pour les producteurs agricoles |mise à jour le 20 avril 2020

 

Avril 2020 – Dans le contexte actuel, la FADQ annonce le déploiement de mesures de soutien supplémentaires pour les producteurs agricoles.

Financiers

  • Prêt pouvant atteindre 50 000 $ afin de soutenir le fonds de roulement
  • Devancement des paiements de subventions à l’investissement

Assurance et de protection du revenu

  • Date limite d’adhésion et date du paiement de la contribution repoussées au 3 juillet
  • Paiement provisoire passant de 50 % à 75 % des bénéfices du programme

Pour plus de détails

 

 

 

Guide en cas de déclaration d’un cas positif à la COVID-19 dans un établissement alimentaire | mise à jour le 3 mars 2020

Important pour vous, le 31 mars dernier, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a développé un guide à destination des établissements alimentaires qui ont un cas déclaré de COVID-19. C’est un document indicatif susceptible d’évoluer et de s’adapter en fonction des situations.

En savoir plus

 

Recommandations intérimaires à l’intention des travailleurs agricoles en productions maraîchères et animales de INSPQ (Institut national de santé publique du Québec)

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/2947-travailleurs-agricoles-covid19.pdf

 

Programme des paiements anticipés (PPA) – Volet printanier campagne 2020-2021 | mise à jour le 3 mars 2020

Les producteurs qui ont déjà reçu des paiements anticipés, volet printanier ou automnal, l’année dernière ont reçu les formulaires 2020-2021 le 31 mars dernier.

Cette année, vous pouvez remplir les formulaires web et les retourner par courriel ou par télécopieur. Les producteurs ont jusqu’au 15 juin pour faire parvenir le formulaire.

Pour ceux qui voudraient se prévaloir de cette avance, veuillez communiquer avec Catherine Kouznetzoff (ckouznetzoff@upa.qc.ca ) ou sur notre site Internet à l’onglet Programme de paiements anticipés. Dans le contexte de la COVID-19, il n’est pas possible de venir à nos bureaux.

 

On a besoin de vos produits! Nouvelles opportunités de marché en période de COVID-19

Afin de répondre aux demandes croissantes des consommateurs et d’assurer un approvisionnement stable et varié, les détaillants désirent aider les entreprises locales à écouler leurs fruits et légumes frais sur le marché québécois en leur offrant l’opportunité de les faire découvrir à des consommateurs à la recherche de produits d’ici. Et, conscientes que les temps sont extrêmement difficiles pour les producteurs qui fournissent usuellement ou majoritairement le secteur HRI, les grandes chaînes d’alimentation (Costco, IGA/Sobeys, Metro/Super C, Provigo/Maxi et Walmart) ont décidé, d’un commun accord, de faire appel à vous ! Vous êtes intéressés ? Vous souhaitez, en cette occasion, vendre vos produits au détail autant qu’il se peut ? Voir le communiqué ci-dessous pour les détails.

Communiqué de CCCD et de l’AQDFL

Site Québec.ca  – Questions et réponses sur les ventes directes (kiosques, autocueillette et marchés public) | mise à jour le 29 mai 2020

1. Est-il possible pour mon entreprise agricole de continuer d’exploiter un kiosque de vente à la ferme?

Les producteurs agricoles et les transformateurs alimentaires peuvent poursuivre leurs activités de vente directe aux consommateurs par les moyens suivants :

  • Une boutique ou un kiosque situé dans les lieux de production ou à l’extérieur de ceux-ci, y compris les kiosques de vente en libre-service;
  • Un point de livraison pour la remise de paniers ou de commandes;
  • Un kiosque de marché public permanent ou saisonnier.

Ils doivent toutefois s’assurer que les mesures et les consignes d’hygiène et de santé publique sont respectées. Les marchés publics, intérieurs ou extérieurs, peuvent également poursuivre leurs activités et doivent observer les mêmes consignes.

Les marchés publics et les entreprises qui désirent maintenir leurs activités de vente directe dans un kiosque ou une boutique, dans un marché public ou à point de livraison doivent respecter les consignes suivantes :

  • Aucune dégustation ni aucune consommation d’aliments sur place ne sont autorisées sur les lieux. Des mets peuvent être préparés et vendus sur place, mais seulement s’ils sont destinés à être emportés;
  • Aucune activité d’animation ne peut avoir lieu (ex. : musicien ou démonstration culinaire);
  • Les aires de jeux pour enfants doivent être fermées, s’il y a lieu;
  • Aucune aire de repos ou de repas ne peut être aménagée (ex. : chaises, tables ou tables de pique-nique);
  • Aucun flânage n’est permis.

Des guides pour accompagner les entreprises et les marchés publics qui réalisent des activités de vente directe au consommateur proposent des moyens de mise en œuvre des directives adaptés à la réalité de ces établissements. Ils sont disponibles dans la page Web Vente directe en marché public, kiosque, boutique et points de livraison (COVID-19).

Il est aussi permis de vendre des produits non alimentaires dans les marchés publics de l’ensemble du Québec.

2. J’offre des activités d’autocueillette à la ferme. Puis-je offrir ce service à ma clientèle?

Les entreprises agricoles peuvent dorénavant offrir des activités d’autocueillette. Elles doivent toutefois s’assurer que les mesures et les consignes d’hygiène et de santé publique sont respectées.

Un guide d’application des mesures de préventions recommandées dans le contexte de la COVID-19  a été publié pour accompagner les entreprises qui offrent des activités d’autocueillette. Il propose des moyens de mise en œuvre des directives gouvernementales qui sont adaptés à leur réalité.

 

Liens utiles :

 

 

Dans la même section

Archives